La gestalt-thérapie : une psychothérapie relationnelle

Pourquoi entreprendre une psychothérapie ?


Parce que vous souhaitez aller à la rencontre de vous-mêmes

Parce que vous trouvez que votre vie tourne en rond et que la souffrance et la solitude sont comme un appel

Parce que vous avez des difficultés relationnelles, au sein de votre famille, de votre couple, ou dans votre travail

Parce que vous avez besoin de soutien  dans une période particulière de votre vie : séparation, deuil, ménopause, …

Parce que vous avez besoin de cicatriser des blessures et des traumatismes du passé

Parce que vous voulez explorer des difficultés existentielles et vivre de plus en plus en accord avec votre environnement, dans un désir de croissance et d'éveil de la conscience.

 

La psychothérapie est une rencontre entre deux personnes, le patient et le thérapeute, semaine après semaine, régulièrement, pendant des mois ou des années.

Ce face à face dans cet espace singulier tisse une relation de confiance qui permet à la personne de découvrir ses ressources pour oser faire du nouveau dans ses façons d'être au monde.

La gestalt-thérapie est une forme de psychothérapie.

 

Des mots-clés pour s'orienter : accompagnement de la souffrance, la relation, le moment présent, la responsabilité, le processus, expérimenter.

Accompagner la souffrance

La thérapie est un espace où la souffrance peut être entendue et accueillie sans jugement. Ensemble, nous écoutons cette souffrance comme une tentative de retour à l’équilibre, comme une opportunité de croissance. En mettant de la conscience sur ce qui nous fait souffrir, nous pouvons faire des liens  entre nos difficultés actuelles et nos histoires de vie. L’épreuve est un chemin durant lequel nous avons besoin de soutien, d’accompagnement pour ne pas rester seul pour traverser la douleur.

La relation thérapeutique est un laboratoire de notre manière d’être au monde.

Au travers de cette relation, la personne en thérapie peut  devenir consciente de sa façon d’entrer en relation avec les autres, et de ce qui fait blocage, afin de développer des relations authentiques avec elle-même, avec les autres, avec l’environnement.
Le gestalt-thérapeute s’implique dans la relation : ce qui se vit concerne les deux personnes en présence.

Le moment présent

C’est un espace pour soi, un temps d’arrêt et de repos dans nos vies agitées. C’est ralentir pour pouvoir écouter ce qui se passe à l’intérieur, pour prendre le temps d’observer, de ressentir et d’exprimer.
C’est être avec ce qui est là dans le moment présent et ainsi mettre de plus en plus de conscience sur nos fonctionnements.

La responsabilité

La gestalthérapie ne consiste pas à résoudre les difficultés à la place de la personne ni à lui proposer des solutions mais à la soutenir dans la prise de conscience de sa responsabilité dans sa façon d'être au monde et de la manière dont elle interagit.
Avec le soutien du thérapeute, la personne clarifie ses besoins diffus en forme claire. Elle s'appuie sur ses propres ressources et sa capacité d'autonomie pour faire des choix en accord avec ses valeurs.

L’expérimentation et le processus

Chaque élément a son importance. L’expérience en cours se vit à différents niveaux: verbal , corporel, sensoriel, émotionnel, mental, imaginaire, etc.
Ce cheminement permet de mettre de la conscience sur chaque élément présent. C’est un processus de croissance, un chemin sans objectif prédéterminé et sans étiquette. Cela prend du temps tout comme le jardinier qui prépare la terre, sème, attend, voit la croissance des plantes, arrose si besoin, récolte et reprend le cycle.

 

"L’acceptation de la responsabilité est un premier pas essentiel

dans le processus thérapeutique."

Irvin Yalom